Le chantier de la ZAC Plaine Saulnier et du Centre aquatique olympique (CAO) contribuent à la relance de l’activité économique dans le territoire métropolitain. Par ailleurs, il s’inscrit dans une démarche volontariste en faveur de l’économie circulaire, sociale et solidaire.

Recourir aux PME et TPE

À travers le projet du CAO, la Métropole du Grand Paris favorise la vitalité du tissu économique local, fragilisée par la crise sanitaire. En effet, 25 % des contrats du chantier sont dédiés à des petites et moyennes entreprises. Dans son cahier des charges, elle a inscrit cet objectif comme une orientation forte. Bouygues, qui est à la tête du groupement retenu dans le cadre du contrat de concession, consacrera ainsi 25% du chiffre d'affaires de son contrat à des PME-TPE. La Métropole du Grand Paris déploiera cette politique sur tous les contrats et marchés publics qu'elle conclura.

Soutenir l’insertion

La Métropole du Grand Paris s’est engagée auprès de ses partenaires, Paris 2024 et la Société de livraison des ouvrages olympiques (Solideo), à favoriser l’accès à l’emploi et à l’insertion professionnelle des personnes en difficultés. 150 000 heures travaillées sur le chantier y sont ainsi consacrées dont 136 000 heures pour le CAO. D'ores et déjà, l'entreprise Cardem, en charge de la déconstruction, a atteint son objectif tandis que l'entreprise Séché, en charge de la dépollution organise son dispositif afin de répondre à ses engagements. Les maitres d'oeuvre et le maitre d'ouvrage s'engagent également résolument dans cette démarche.

Favoriser le réémploi

Suivant les filières, le taux de réemploi des matériaux de déconstruction issus du chantier varie entre 60 % et près de 100 %. Une grande partie d'entre eux est orientée vers des entreprises de l'économie sociale et solidaire qui en assurent la collecte, le traitement et le réemploi. De même, l’ensemble du mobilier laissé en place par le groupe Engie a fait l’objet d’un reconditionnement dans le respect des règles de sécurité, et il a été proposé gratuitement à la récupération par tout habitant du territoire ou association locale.

Revalorisation sur le chantier en chiffres :

chiffres