Tenez-vous informé des dernières évolutions de la crise sanitaire liée à la Covid-19.

Point de situation sur la Covid-19

A l’initiative du Préfet de la région Ile-de-France et du Directeur général de l’ARS, un « Point de situation COVID-19 » a été organisé.

Plusieurs informations sur la situation sanitaire, à date du 4 novembre, ont été communiquées et nous souhaitons vous en faire part :

Point épidémiologique ARS / Yann DEBOS – Directeur de Cabinet de l’Agence Régionale de Santé d’Ile de France :

  • On observe une légère hausse de la circulation virale sur la Région. Cela se traduit par une augmentation sensible de la positivité qui s’établit cette semaine à 2.1 %, soit en hausse de 0.3 points par rapport à la semaine dernière.
  • Le taux d’incidence est stable est oscillait jusqu’alors autour de 70 nouveaux cas pour 100 000 habitants, en légère hausse également à 73 pour cette semaine.
  • A noter que le nombre de dépistages a été divisé par 2 par rapport à ce que l’on a connu en septembre / octobre, désormais autour de 500 000 tests réalisés par semaine.
  • Chez les plus de 65 ans, on observe également une légère hausse du taux d’incidence qui augmente de 8% par rapport à la semaine précédente

Situation hospitalière :

  • 253 lits en soins critiques sont occupés à ce jour par des patients Covid+, soit stable par rapport à la semaine précédente.
  • On observe, par contre, une légère hausse en hospitalisation complète, à 552 patients, contre 533 il y a 7 jours.
  • Là aussi, on perçoit donc une petite accélération de la circulation virale, à travers ces indicateurs.

Vaccination :

  • Le taux de couverture vaccinale sur la région s’établit à 85 %, un peu en deçà de la moyenne nationale qui atteint, elle, 89% en primo injection.
  • En vaccination complète, le taux régional s’établit à 84 % contre 87 % au niveau national de personnes présentant un schéma vaccinal complet.
  • Encore 1 080 000 personnes éligibles n’ont pas encore entamé de schéma de vaccination sur la Région Ile-de-France.
  • On comptabilise entre 150 000 et 160 000 injections par semaine, en baisse régulière.
  • La part de la vaccination par les circuits de ville augmente progressivement et prend ainsi une place de plus en plus importante, même si on ne constate pas encore de bascule très forte (autour de 25% cette semaine contre 22% les semaines précédentes).
  • Plus de la moitié des injections dorénavant réalisées concernent des rappels.
  • A noter que 8 000 personnes à ce jour (âgées ou souffrant d’affections de longue durée) se sont faites co-vaccinées Covid et vaccin contre la grippe. 66 % de ces personnes ont été vaccinées en ville.
  • L’ARS indique que compte tenu de la baisse de la vaccination, une adaptation du maillage des centres de vaccination est en cours et doit conduire au maintien, à la mi-novembre, de 80 centres sur la Région.

Rectorat / Région académique :

  • Compte tenu du niveau du taux d’incidence, le port du masque à l’école est maintenu sur l’ensemble de la Région académique (il est d’ailleurs remis en place en Seine-et-Marne pour la rentrée du 8 novembre, département qui en avait été exempté avant les vacances de la Toussaint)
  • L’expérimentation des tests itératifs dans les écoles est poursuivie pour ne mettre en éviction que les enfants positifs et éviter, dès lors, des fermetures de classes complètes.

Centres de dépistage

Les tests de dépistage du Covid-19 par voie nasale (tests PCR) peuvent être faits sans symptômes, sans ordonnance et sont remboursés.

En rouge : centres de diagnostic et de dépistage prioritaires.
En gris : centres de diagnostic et de dépistage.

Centres de vaccination

Commission Santé et solidarités de la Métropole du Grand Paris

La commission « Santé et solidarités » de la Métropole a été installée le 14 octobre 2020. Cette commission présidée par Ludovic TORO, Maire de Coubron, Président de l’Observatoire régional de la santé (ORS), sera l’instance de suivi de la lutte contre l’épidémie de la COVID-19 et s’inscrit comme force de proposition pour la coordination, l’organisation et l’accompagnement des 131 communes de la Métropole face à la crise sanitaire.

Commission santé
Patrick OLLIER et Ludovic TORO durant la Commission Santé et solidarités du 14 octobre 2020.

 


Plusieurs politiques publiques mises en oeuvre par la Métropole concourent directement ou indirectement à l’amélioration de la santé des habitants. Les documents de planification, et notamment le Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT), le Plan Climat Air Énergie Métropolitain (PCAEM) ou encore le Plan Métropolitain de l’Habitat et de l’Hébergement (PMHH), prennent en compte ces enjeux en matière d’aménagement et d’urbanisme, de logement ou d’alimentation. L’ensemble des actions de la Métropole visant à réduire la pollution atmosphérique ou le bruit dans l’environnement, favoriser les mobilités actives et une alimentation de qualité, participent à l’augmentation de l’espérance de vie, à la réduction des inégalités sociales ou territoriales et à l’amélioration de la santé des habitants.