Tenez-vous informé des dernières évolutions de la crise sanitaire liée à la Covid-19.

Point de situation sur la Covid-19 [Mis à jour le 14/01/21]

A l’initiative du Préfet de la région Ile-de-France et du Directeur général de l’ARS, un « Point de situation COVID-19 » a été organisé aujourd’hui. Il s’est tenu en présence d’élus de la région, de la Métropole (représentée par Ludovic TORO), des départements, de la ville de Paris et des chambres consulaires.

Plusieurs informations sur la situation sanitaire, à date du 14 janvier, ont été communiquées et nous souhaitons vous en faire part :

On note une dégradation significative depuis 10 jours de tous les indicateurs :

  • Un taux d'incidence en augmentation de 185/100 000 (+29% en une semaine).
  • Un taux de positivité en augmentation à 6,2% (+1,2 points en une semaine).
  • La circulation du virus est plus active.
  • En milieu hospitalier, nous n'arrivons pas à diminuer le taux d'occupation des lits conventionnels (1910 personnes hospitalisées) et des lits de réanimation (563 personnes en réanimation) qui est de 50 %, ce qui rendrait la situation très compliquée en cas d'augmentation des hospitalisations.
  • Deux départements ont passé la barre des 200/100 000 (le Val-de-Marne et le Val-d’Oise), mais les autres départements vont très vraisemblablement dépasser ce taux avec Paris dont le taux d’incidence se situe aujourd’hui à 197/100 000.
  • Dégradation de la situation aussi dans nos EHPAD avec 12 nouveaux EHPAD ayant un épisode actif. 
  • Le variant anglais sera de plus en plus séquencé et donc recherché.

Concernant la vaccination :

  • A ce jour, 50 000 personnes ont été vaccinées depuis le 29 décembre 2020, avec un rythme souhaité de 10 000 vaccinations par jour. 
  • Elle est pour l’instant réservée aux personnes qui résident en EHPAD, en centres de longue durée, aux professionnels de santé de plus de 50 ans et à partir du 18 janvier aux personnes de plus de 75 ans.
  • 109 centres de vaccination sont mis en place et 53 000 doses de vaccin seront livrées pour la région Ile-de-France la semaine prochaine.

Lors de cette réunion, Ludovic TORO a posé plusieurs questions aux autorités sanitaires :

Q : Nous étions à un séquençage de moins de 1 sur 1000 (recherche du variant anglais), à combien sommes-nous aujourd’hui ?

R : Nous souhaitons aboutir à un séquençage de tous les tests positifs.

Q : Quel est le numéro de téléphone unique annoncé pour la prise de rendez-vous dans un centre de vaccination ?

R : Il n’est pas encore fixé. Ce numéro basculera l’interlocuteur vers un centre de vaccination local.

Q : De nombreux patients de plus de 75 ans appellent les cabinets médicaux pour avoir un document émanant du médecin traitant pour pouvoir accéder au centre de vaccination. Est-ce nécessaire ?

R : Pour les patients de plus de 75 ans venant de leur domicile, il n'y a pas besoin de ce document, ni de consultation préalable.

Covid


Centres de dépistage 

Les tests de dépistage du Covid-19 par voie nasale (tests PCR) peuvent être faits sans symptômes, sans ordonnance et sont remboursés.

L'ARS met progressivement en place des Centres de dépistage et de diagnostic Covid (CDDC) permanents, ouverts 6j/7. Présents sur l’ensemble de la Métropole du Grand Paris, ils sont dans un premier temps réservés aux personnes âgées de +6 ans nécessitant un accès prioritaire au test de dépistage et seront ouverts jusqu’à la fin de l’hiver :


Trouvez le centre de dépistage le plus près de chez vous :

Commission Santé et solidarités de la Métropole du Grand Paris

La commission « Santé et solidarités » de la Métropole a été installée le 14 octobre 2020. Cette commission présidée par Ludovic TORO, Maire de Coubron, Président de l’Observatoire régional de la santé (ORS), sera l’instance de suivi de la lutte contre l’épidémie de la COVID-19 et s’inscrit comme force de proposition pour la coordination, l’organisation et l’accompagnement des 131 communes de la Métropole face à la crise sanitaire.

Commission santé
Patrick OLLIER et Ludovic TORO durant la Commission Santé et solidarités du 14 octobre 2020.


Plusieurs politiques publiques mises en oeuvre par la Métropole concourent directement ou indirectement à l’amélioration de la santé des habitants. Les documents de planification, et notamment le Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT), le Plan Climat Air Énergie Métropolitain (PCAEM) ou encore le Plan Métropolitain de l’Habitat et de l’Hébergement (PMHH), prennent en compte ces enjeux en matière d’aménagement et d’urbanisme, de logement ou d’alimentation. L’ensemble des actions de la Métropole visant à réduire la pollution atmosphérique ou le bruit dans l’environnement, favoriser les mobilités actives et une alimentation de qualité, participent à l’augmentation de l’espérance de vie, à la réduction des inégalités sociales ou territoriales et à l’amélioration de la santé des habitants.