Projet olympique

Les Jeux de Paris 2024 représentent un formidable levier d’attractivité et de transformation de notre territoire. Aujourd’hui, un nouveau départ est lancé : porter le projet olympique pour en faire un événement mondial, mais aussi responsable et ouvert à tous.  

Logo JO

L’attribution des Jeux Olympiques et Paralympiques (JOP) à Paris pour 2024, c’est la victoire de la France et de tous ceux qui ont travaillé sans relâche à convaincre nos interlocuteurs internationaux de la qualité de notre candidature.

Au cœur de cette équipe, la Métropole du Grand Paris, membre du Groupement d’Intérêt Public (GIP) 2024, partage l’immense fierté et l’immense responsabilité d’avoir construit cette victoire collective.

Le Centre Aquatique Olympique 

En tant que maître d’ouvrage du Centre Aquatique Olympique (CAO) et du franchissement piéton qui reliera ce dernier au Stade de France, la Métropole du Grand Paris participe, aux côtés de ses partenaires, à construire un héritage durable pour le territoire métropolitain. Ces équipements phares des Jeux de Paris 2024 constitueront un héritage durable à destination des métropolitains et impulseront une mutation urbaine profonde du site de la Plaine Saulnier à Saint-Denis, sur lequel ils sont implantés.

L’enjeu est de taille. Il s’agit de concevoir et construire un équipement sportif majeur répondant aux normes et prescriptions nécessaires à l’accueil des compétitions olympiques (waterpolo, natation synchronisée, plongeon) et des entrainements des épreuves paralympiques, dans le budget et les délais impartis, tout en anticipant dès à présent son fonctionnement après l’accueil des Jeux de Paris 2024.

Dans sa configuration héritée, cet équipement d’envergure est destiné aux Métropolitains et pourra accueillir le grand public, les scolaires, les clubs et associations du territoire. Il a également vocation à devenir un lieu d’entraînement de haut niveau de la Fédération Française de Natation et pourra accueillir des compétitions nationales et européennes après les Jeux.

Les ambitions sont fortes pour ce projet complexe, particulièrement en matière de développement durable et d’exemplarité environnementale. Ainsi l’équipement valorise notamment :

  • Le recours aux matériaux biosourcés ;
  • Une forme architecturale innovante permettant d’optimiser le volume chauffé ;
  • Un toit recouvert de 5000 m² de panneaux photovoltaïques permettant d’assurer 25% ; des besoins en électricité du CAO ;
  • Les matériaux issus des filières de recyclage et de réemploi :
  • La réduction des nuisances et des impacts environnementaux.

A ce titre, la conception vertueuse du Centre Aquatique Olympique a reçu la certification « NF HQE (Haute Qualité Environnementale) équipements sportifs » en octobre 2021.

La modularité et la réversibilité des équipements (bassins, gradins, équipements sportifs annexes) permettent de faire du CAO un ouvrage exemplaire et innovant, améliorant durablement l’offre de d’équipements publics du territoire.

Des ambitions fortes pour la résorption des coupures urbaines

Le Centre Aquatique Olympique sera notamment desservi par un franchissement piéton le reliant au Stade de France : cet ouvrage est fondamental pour résorber la coupure urbaine que représente l’autoroute A1 et desservir le futur quartier urbain de la Plaine Saulnier qui sera réalisé après les Jeux, également sous maîtrise d’ouvrage métropolitaine.

L’arrivée du centre aquatique et du franchissement piéton attenant constitue un formidable levier pour transformer en profondeur ce site, marqué par son histoire industrielle et contraint par le réseau d’infrastructures routières dans lequel il s’insère.

cao


LES PISCINES FINANCÉES DANS LE CADRE DU FONDS DE CONCOURS MÉTROPOLITAIN

La Métropole participe au financement de la construction ou de la rénovation de 5 piscines situées sur le territoire métropolitain : Aubervilliers (4 millions d'euros), Le Bourget (2 millions d'euros), Colombes (2 millions d'euros), Aulnay-sous-Bois (4 millions d'euros) et Montreuil. Hormis la piscine du Bourget, ces équipements accueilleront des athlètes dans le cadre de leur préparation olympique.

Le 11 février 2020, le Bureau métropolitain a ainsi décidé d’attribuer un fonds de concours d’un montant maximum de 2 millions d’euros à la Ville de Colombes pour la rénovation de la piscine olympique, et de 2 millions d’euros également à la Ville du Bourget pour la construction de la piscine programmée dans la ZAC Cluster des Médias.

L’opération d’aménagement de la ZAC Plaine Saulnier 

La Métropole est également maître d’ouvrage de l’opération d’aménagement d’ensemble du site de la Plaine Saulnier (la ZAC Plaine Saulnier). En lien avec le Centre Aquatique Olympique et le stade de France, la ZAC Plaine Saulnier connaîtra une première phase d’aménagement dans le but d’accueillir des infrastructures temporaires nécessaires à la tenue des Jeux olympiques et paralympiques en 2024.

Après les Jeux, cette opération d’aménagement doit aboutir à la construction d’un quartier mixte, vivant et agréable à vivre, accueillant une programmation diversifiée (logements, bureaux, équipements, commerces, activités productives, etc).

Sur les projets de la Plaine Saulnier, la Métropole du Grand Paris travaille en lien étroit avec ses partenaires : l’Etat, la SOLIDEO, Paris 2024, la Ville de Saint-Denis, l’établissement public territorial de Plaine Commune, la Ville de Paris, la Région Ile-de-France, le Département de la Seine-Saint-Denis et les Fédérations Française et Internationale de Natation (FFN et FINA).

Dans ce cadre, l’opération d’aménagement ZAC Plaine Saulnier à Saint-Denis a été officiellement créée par délibération du Conseil de la Métropole du Grand Paris le 11 octobre 2019.

Une ZAC (Zone d’Aménagement Concertée) est une zone à l’intérieur de laquelle un acteur public décide d’intervenir pour réaliser l’aménagement et l’équipement des terrains

Projet du futur quartier ZAC Plaine Saulnier

Projet du futur quartier ZAC Plaine Saulnier - © MOE Urbaine MGP (Agence Leclercq et associés, BASE, Franck Boutté Consultants, MA-GEO)/ MOE Urbaine (Agence Leclercq, Franck Boutté) / MOE urbaine espaces publics (Agence Empreinte, IGREC Ingénierie, ATM, SATHY, LEA, NEO ECO)

La concertation 

Les projets de la ZAC, du CAO et du Franchissement piéton ont fait l’objet de plusieurs phases de concertation préalables dans le cadre des dispositions prévues par le code de l’urbanisme (pour la ZAC Plaine Saulnier) et par le code de l’environnement (pour le CAO et le franchissement piéton) : une phase de concertation préalable puis deux dispositifs de participation du public par voie électronique (PPVE) en 2019 et 2021.

La concertation mise en œuvre autour de ces projets est l’occasion pour l’ensemble des acteurs d’exprimer leurs attentes, alertes et interrogations. Au cours de ces périodes de concertation, habitants et acteurs institutionnels, peuvent contribuer aux décisions par leur expertise et leur connaissance du territoire métropolitain.

Une procédure de Participation du Public par Voie Electronique (PPVE) menée du 19 janvier au 19 février 2021 a été réalisée au titre de la demande de permis d’aménager de la ZAC Plaine Saulnier. Elle s’est déroulée sous l’égide de la Commission Nationale du Débat Public (CNDP).

Dans ce cadre, quatre webinaires publics ont été organisés :

  • Réunion de lancement du 20 janvier 2021
  • Atelier dédié aux chantiers le 28 janvier 2021
  • Atelier dédié à la ZAC le 02 février 2021
  • Atelier dédié au CAO le 04 février 2021

Retrouvez les différentes étapes de la concertation dans les documents mis à votre disposition ci-dessous.

La Métropole du Grand Paris, labellisée Terre de Jeux 2024, est fière d'accueillir sur son territoire de nombreux Centres de Préparation aux Jeux qui serviront de lieux d’accueil aux athlètes et à leur staff pendant leur période de préparation aux Jeux de Paris 2024.
Découvrez la liste complète des Centres de Préparation aux Jeux retenus.