Une série d’ateliers pour co-construire le Schéma Directeur Energétique Métropolitain (SDEM)

De novembre 2021 à février 2022, au travers d’une série d’ateliers, la Métropole du Grand Paris associe l’ensemble des parties prenantes du territoire à l’élaboration d’un plan d’actions pour mettre en œuvre ses objectifs en matière de transition énergétique.

La Métropole du Grand Paris s’est engagée en 2020 dans l’élaboration du Schéma Directeur Energétique Métropolitain (SDEM), dans la continuité de l’adoption du Plan Climat Air Energie Métropolitain.

Ce schéma doit permettre d’accélérer la transition énergétique sur le territoire métropolitain de façon à atteindre la neutralité carbone en 2050, notamment en divisant par deux la consommation d’énergie par rapport à 2005 et en portant la part des énergies renouvelables et de récupération à 60 % de la consommation finale.

Afin d’y parvenir, le SDEM doit permettre de prévoir et d’anticiper l’évolution des réseaux de distribution de l’énergie, d’amplifier les gains énergétiques grâce à la sobriété et l’efficacité, d’accélérer le développement des énergies renouvelables et de déployer les infrastructures nécessaires aux mobilités propres.

L’élaboration d’un plan d’action de cette ampleur nécessite de faire converger les acteurs du système énergétique métropolitain, pour mettre en commun et en cohérence leurs stratégies et surtout leurs actions.

13 ateliers thématiques couvrant l’ensemble des enjeux de la transition énergétique du territoire

Dans ce cadre, la Métropole du Grand Paris organise de novembre 2021 à février 2022 une série d’ateliers couvrant les thématiques clés de la transition énergétique du territoire. L’objectif de ces ateliers est de recueillir les besoins, les attentes et les idées, afin d’identifier des actions à faire figurer dans le Schéma directeur.

Au cours de ces 13 ateliers, toute la chaîne de valeur de l’énergie est abordée : production (développer les renouvelables), transport, distribution (faire évoluer les réseaux de manière cohérente et coordonnée) et usages (par exemple, développer une mobilité bas-carbone). On y retrouve les piliers de la transition énergétique – sobriété, efficacité énergétique (maîtriser la demande en énergie) et évolution du mix – appliqués de manière transversale à l’ensemble des secteurs de la transition énergétique, dans une logique de transversalité (mettre en place une planification énergétique articulée avec les documents d’urbanisme) et d’innovation partenariale.

Des ateliers qui rassemblent l’ensemble des acteurs du système énergétique

Chaque atelier d’élaboration du SDEM rassemble entre une vingtaine et une quarantaine de participants, experts de la thématique abordée. Les syndicats d’énergie, les collectivités du territoire ainsi que d’autres métropoles françaises, les services de l’Etat, les grands énergéticiens, les professionnels et la société civile viennent enrichir le travail d’état des lieux et de scénarisation effectué.

Chaque atelier débute par une introduction en plénière, où les participants se voient présenter des éléments de diagnostic et de prospective relatifs à la thématique abordés. Puis quelques partenaires représentatifs de la diversité du territoire métropolitain proposent un retour d’expérience, de sorte à lancer les échanges.

Les participants sont ensuite accompagnés à mener en sous-groupe un travail d’approfondissement des enjeux. A court terme, ces ateliers doivent permettre d’assurer le passage du partage du travail de diagnostic et de modélisation à la définition concertée d’une stratégie opérationnelle. Les différentes contributions permettent de lister les actions que la Métropole du Grand Paris pourrait mettre en œuvre (sensibilisation, études, investissements...) ou accompagner ses partenaires à réaliser (animation de partenariats, subventions…)

A plus long terme, ces ateliers doivent permettre de poser les bases d’une communauté d’acteurs débattante et agissante autour des enjeux énergétiques. En ce sens, à travers l’élaboration du SDEM, la Métropole du Grand Paris joue pleinement son rôle de coordinateur de la transition énergétique sur son territoire.

Le programme complet des ateliers :

1. Mardi 09/11 :  Créer, développer et conserver les réseaux de chaleur urbains

2. Lundi 22/11 : Développer des vecteurs renouvelables et stockables

3. Jeudi 25/11 : Développer les synergies entre les différents réseaux énergétiques

4. Mardi 30/11 : Mettre en œuvre la sobriété énergétique

5. Jeudi 02/12 : Développer la géothermie, principal potentiel métropolitain

6. Mardi 07/12 : Massifier le développement d’installations énergétiques solaires adaptées aux besoins

7. Mardi 14/12 : Poursuivre l’effort de rénovation énergétique du bâti résidentiel (individuel, copropriété) et lutter contre la précarité énergétique

8. Vendredi 17/12 : Soutenir l’amélioration de la performance énergétique du secteur tertiaire (bâti public et privé)

9. Mardi 11/01 : Innover à l’échelle métropolitaine : stockage, gestion intelligente et montages novateurs

10. Lundi 24/01 : Développer une mobilité bas-carbone

11. Jeudi 27/01 : Traduire les enjeux de transition énergétique dans les opérations d’aménagement

12. Mardi 08/02 : Valoriser les énergies fatales

13. Vendredi 11/02 : Intégrer la transition énergétique dans les documents d'urbanisme