La Métropole du Grand Paris est engagée en faveur de la transition énergétique et solidaire conformément aux objectifs de son Plan Climat Air Énergie Métropolitain (PCAEM). Un engagement réaffirmé dans le cadre de son plan de relance de 110 millions d’euros. Focus sur quelques-unes de ses actions actuellement mises en oeuvre.

Améliorer la qualité de l’air

Le 1er décembre 2020, le Conseil métropolitain a adopté à l’unanimité des suffrages exprimés, la prochaine étape de la ZFE métropolitaine. Présentée par Daniel GUIRAUD, Vice-président délégué à la Transition écologique, à la qualité de l'air et au développement des réseaux énergétiques, elle prévoit l’interdiction de circulation des véhicules Crit’Air 4 et 5 à l’intérieur du périmètre de l’A86 à certaines heures de la journée.

Dans ce cadre, l’État et la Métropole du Grand Paris ont mis en place un guichet unique. Les demandeurs peuvent déposer un seul et même dossier pour la prime à la conversion de l’État et le dispositif "Métropole roule propre !" proposé par la Métropole du Grand Paris qui aide financièrement les particuliers souhaitant remplacer leur véhicule thermique ancien par un véhicule propre. Les demandeurs peuvent ainsi percevoir jusqu’à 19 000 €.

Soutenir les circulations douces

10 millions d’euros seront affectés pour la réalisation du réseau vélo métropolitain, maillé et continu, jonction de tous les plans vélo coexistant sur le territoire. La résorption des coupures urbaines sera ainsi privilégiée. Ce réseau sera complété par un référentiel des aménagements cyclables structurants, une signalétique commune et des services en faveur du développement du vélo sur le territoire métropolitain.

Dans le cadre de sa politique dédiée à la mobilité douce pilotée par Jean-Pierre BARNAUD, Vice-président délégué aux Mobilités et circulations douces, la Métropole a participé, depuis sa création, au financement de 67 projets de pistes et d’interconnexion cyclables pour un montant global de 34,6 millions au profit de 49 communes dans le cadre du FIM.

Accompagner la transition énergétique

La Métropole du Grand Paris a lancé un appel à initiative privée pour soutenir les communes et les territoires qui ont un projet de pose de panneaux photovoltaïques sur la toiture de leurs bâtiments. Les entreprises sélectionnées assureront l’investissement, l’installation et l’exploitation de centrales solaires photovoltaïques. Les communes et territoires avaient jusqu'au 7 janvier 2021 pour envoyer leur dossier complet à planclimat@metropolegrandparis. fr.

L’installation de panneaux photovoltaïques s’inscrit dans l’axe 4 du Plan de relance métropolitain qui vise à soutenir le secteur de l’habitat et de la construction.

Développer l'économie collaborative

Le Plan de relance métropolitain prévoit que 15 % des dépenses réalisées ou co-financées par la Métropole bénéficie directement ou indirectement à des entreprises de l’ESS. La Métropole consacre une part de ses investissements et de ses achats à l’ESS.

La Métropole va renforcer la mobilisation des acteurs de l’ESS autour d’un programme d’actions commun et poursuivre les temps forts à l’image de la 4e édition du Grand Paris Circulaire organisée sous l’impulsion de Xavier LEMOINE, Vice-président délégué à l’Économie circulaire, collaborative, sociale et solidaire.

Favoriser la mobilité durable

La Métropole du Grand Paris a retenu le groupement d’entreprises françaises Métropolis pour l’installation et l’exploitation de 3 084 points de charge pour véhicules électriques, dont 252 dédiés à la recharge rapide sur voirie dans les communes de la Métropole, hors Paris.

Ces points de charge se substituent aux bornes Autolib’. Le groupement autofinance le service en totalité, en investissement comme en exploitation. L’installation de bornes de recharge électriques s’inscrit dans l’axe 3 du Plan de relance métropolitain qui vise à accélérer la transition écologique.